Santé : le département du Pool doté d’un module mère-enfant

Snow
Snow
Snow

Santé : le département du Pool doté d’un module mère-enfant

L’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso a officiellement ouvert, le 12 août, les portes de la structure sanitaire construite à Kinkala par la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC).

Dans le but d’accompagner la politique nationale de développement sanitaire, la SNPC a élargi la capacité d’accueil de l’hôpital de référence de Kinkala en construisant un pavillon dédié principalement à la santé de la mère et de l’enfant.

Le compartiment, érigé sur une superficie de 9638mètres carré, abrite les services de pédiatrie, de néonatologie, de la gynéco obstétrique (maternité)… « Les blocs d’accouchement, les espaces dédiés à la vaccination et aux grossesses à risque, les services d’urgence sont tous équipés d’appareils appropriés de dernière génération », a indiqué Marie Joseph Letembet, faisant la présentation technique de l’ouvrage au nom de la Fondation SNPC.

Pour sa part, le directeur général des hôpitaux et l’organisation des soins, Ulrich Judicaël Biez, a souligné que le pavillon sorti de terre permettra d’améliorer la santé des enfants du Pool à tous les niveaux. « ... cette initiative va contribuer à l’accélération de l’action du gouvernement dans sa politique de développement des districts sanitaires et l’atteinte des objectifs de développement en matière de santé », selon lui.

Pour le directeur général de la SNPC, Raoul Ominga, l’érection du compartiment mère-enfant de l’hôpital de référence de Kinkala obéit à la nécessité de répondre à un besoin pressant de doter la localité d’un hôpital digne de ce nom. « Il est aussi question de participer au développement inclusif du pays », a-t-il indiqué en rappelant les actions que la première dame du Co,go, Antoinette Sassou N’Guesso a déjà réalisées dans ce département en matière de santé, notamment à travers la Fondation Congo-Assistance. Raoul Ominga a saisi l’occasion pour exhorter la population à la sauvegarde des acquis de la paix dans le département du Pool.

En rappel, le Pool compte sept districts sanitaires pour une population cible de 341 455 habitants. Le district sanitaire de Kinkala, par contre, dessert 71981 habitants soit 21% de l’ensemble de la population. Pour le maire de la ville de Kinkala, Joseph Kifoua, la construction du module qui vient d’être mis en service est un acte salvateur de la SNPC pour les communautés du département. Le matériel de pointe dont la structure sanitaire est dotée et les conditions dans lesquelles le personnel soignant va travailler contribuent sans nul doute à l’amélioration de la qualité des soins pour le bien-être de la population du Pool.

De nombreuses autorités saluent l’initiative

L’inauguration de l’extension de l’hôpital de référence de Kinkala par l’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso, présidente de la Fondation Congo Assistance a été saluée par des autorités congolaises et autres personnalités qui ont effectué le déplacement de Kinkala.

En tant sa qualité de ministre et de député élu de Kinkala, Antoine Thomas Nicéphore Fylla de Saint-Eudes se rend compte que la SNPC contribue à la politique sociale du gouvernement. « Son caractère citoyen nous oblige à la soutenir. Tout le département du Pool doit se réjouir de cette unité mère-enfant ».

Il a, en outre expliqué que, c’est pour la première fois que le département du Pool dispose d’un outil aussi important. Tous les autres districts, selon lui, « seront obligés d’envoyer les malades ou les femmes en accouchement et les bébés en pédiatrie ici. Mais cela risque d’engorger cet hôpital, et il est souhaitable que la Société nationale des pétroles du Congo pense à d’autres districts sanitaires, notamment ceux de Mindouli et de Mayama ».

« Nous nous réjouissons de cette action d’une portée sociale sanitaire inestimable. Il s’agit d’une importante réalisation qui entre dans la vision du chef de l’Etat, et qui consiste à multiplier des structures de santé modernes permettant de faciliter la vie à notre population, et de rapprocher les patients des structures de santé performantes », a déclaré l’ancien ministre, Hellot Matson Mampouya. Et d’ajouter, « Nous ne pouvons que nous en féliciter et dire qu’à ce sujet, le président de la République agit pour faire en sorte que, sur l’ensemble du pays, les Congolais ne manquent plus des soins ».

Il a souligné aussi « l’engagement personnel » de la première dame du Congo, Antoinette Sassou N’Guesso dans « la réalisation de cette grande œuvre, et dans d'autres initiatives qu’elle mène afin de contribuer à l’amélioration de la santé des Congolais ». L’accent mis sur les soins de santé mère-enfant, a-t-il ajouté, « devrait contribuer à soulager cette frange de la population qui reste vulnérable ».

Une autre réaction c’est celle de Beethoven Yombo qui se dit être ramené simplement à l’évidence que « malgré la crise économique, le gouvernement de la République continue à penser au social des citoyensNous félicitons le gouvernement de la République et louons l’initiative de la SNPC, car c’est la meilleure façon d’accompagner le président de la République et le gouvernement en faisant de telle sorte que le mieux-être soit apporté aux citoyens congolais ». 

A Kinkala, a-t-il conclu, les femmes ont désormais toutes les conditions d’accouchement agréables pour que les enfants qui auront à charge le destin du pays naissent dans de très bonnes conditions.

Yvette Reine Nzaba

www.000webhost.com