Noël 25 Décembre 2018: 300 enfants vivant avec handicap ont reçu divers cadeaux

Snow
Snow
Snow

Noël : 300 enfants vivant avec handicap ont reçu divers cadeaux

Le 25 décembre à Brazzaville, l’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso, présidente de la Fondation Congo Assistance a fait la joie des enfants à morbidité réduite, en leur distribuant des jouets et des vivres, accompagnés de petits câlins.

Les enfants sont venus de plusieurs Instituts et centres spécialisés en la matière, ainsi que des associations : Institut de jeunes sourds ; Instituts national des aveugle du Congo ; l’Institut Psychopédagogique ; la Fondation sur un pied d’égalité ; l’association pour le développement de la réadaptation et le bien être, sans oublier des circonscriptions d’actions sociale de Madibu, Makélékélé, Djiri et Talangaï.

Pour l’occasion, le gymnase Michel d’ Ornano, habituellement réservée aux rencontres sportives, s’est vite transformé en un lieu féérique. La gaieté et l’engouement marquaient le visage des gamins qui comptaient parmi eux les encadreurs et quelques parents venus accompagner certains d’entre eux.

Ce moment riche en émotions et en surprises a été l’occasion d’offrir un instant de bonheur à ces jeunes souvent oubliés qui méritent une attention particulière de la société. L’ambiance festive était marquée par un décor exceptionnel avec l’animation d’un personnage déguisé.

Cette cérémonie a été précédée, dans la matinée, par une autre distribution de jouets et vivres par la directrice de Cabinet de l’épouse du chef de l’Etat, dans trois orphelinats de la ville.

Après avoir donné la signification de Noël, et souhaiter joyeuse fête à tous les enfants, Blandine Malila a, dans son mot de circonstance, rappelé l’élan de générosité dont la présidente de la Fondation Congo Assistance a toujours fait montre et que cette année, a-t-elle ajouté, « la première dame du Congo a voulu marquer une attention particulière aux enfants handicapés, souvent marginalisés ».

Visiblement émus, les enfants, par la voix de leur collègue déficiente visuelle n’ont pas manqué de remercier l’épouse du chef de l’Etat pour son « aimable sensibilité sociale » à leur égard. La fête de Noël, ont-ils fait savoir « est un moment symbolique pour les familles unies où les parents témoignent de leur amour envers les enfants. Un moment que nous ne bénéficions pas toujours ».

Jovanhy, six ans, a tenu à exprimer ses émotions: « Je suis content d’assister à cette fête et de recevoir un cadeau. Je ne m’attendais pas à ça et je suis vraiment surpris. Ça me fait plaisir d’être ici avec d’autres enfants comme moi. »

L’initiative a été également appréciée par des parents et encadreurs de ces enfants. « Ce moment en est un moment magique. Il n’y a rien de plus réconfortant pour un parent que de voir son enfant exprimer sa joie même si le quotidien n’est pas toujours facile. Offrir une telle opportunité à des enfants vivants avec un handicap est un geste remarquable » a affirmé l’un des parents.

En effet, le geste de la première dame du Congo intervient quelques jours après la célébration, début décembre, de la journée mondiale des personnes Handicapées sur le thème, « autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité ».

 Au Congo, le pourcentage des personnes à mobilité réduite est de 1,4%, soit 52935 personnes selon le recensement général de la population et de l’habitat de 2007. Ce chiffre peu être en augmentation au regard des maladies invalides de type accident vasculaire cérébral et les catastrophes naturelles provoquées par l’homme.

Cette énième édition de la célébration de l’arbre de noël se voulait être un moment de partage et de solidarité vis-à-vis des jeunes vivant avec un handicap, et qui, souvent, ont difficilement accès à l’éducation. Leurs insertions sociale et professionnelle sont parfois hypothétiques.

Yvette Reine Nzaba

 

 

www.000webhost.com