Burundi : plus de sept cents participants attendus à la conférence Internationale des femmes leaders

Snow
Snow
Snow

Burundi : plus de sept cents participants attendus à la conférence Internationale des femmes leaders

Bujumbura abrite du 24 au 26 octobre, la deuxième édition, sous le patronage de la première dame du Burundi, Denise Nkurunziza. Le Congo sera représenté par l’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso, présidente de l’OPDAD (Organisation des premières dames d’Afrique pour le Développement).

Organisée sur le thème« Femme de Destinée, lève-toi, prends courage et agis car la consolidation de la Paix te Concerne », la rencontre a pour objectif, entre autres, de faciliter l’échange des expériences en matière de leadership, et d’établir des relations sur la foi, les croyances et la compétence des mères en tant que « Femmes de Destinée ».

A cette occasion, les participants  vont développer, dans des ateliers, des sous-thèmes suivants: le rôle de la femme, de la jeunesse, et des leaders communautaires dans la consolidation de la paix.

En effet, cette deuxième édition de la Conférence Internationale des Femmes Leaders fait suite à la première, qui s’est tenue en 2018 à Bujumbura, sous le thème, «Femmes de Destinée, lève-toi, prends Courage et agis car l’affaire te Concerne. »

Bien que la femme soit à l’avant-garde de la lutte pour le bien-être de la famille et des communautés, son rôle a été depuis longtemps sous-estimé. Son absence aux processus de prise de décision a également affecté négativement des familles et des sociétés.

Aussi lourd que puisse être l’investissement des femmes dans les processus de prise de décision et dans l’augmentation de la production, sans la paix, il ne peut y avoir de développement durable. De même, la consolidation de la paix est une réalité lorsque les citoyens reçoivent les biens et les services dont ils ont besoin.

Au cours de cette conférence, les femmes, mères de famille, sont invitées à œuvrer dans la promotion de la paix et du développement afin de, non seulement maintenir la stabilité politique, sociale et économique mais aussi multiplier les dividendes de la paix qui est le seul capital pour tout type d’investissements visant le développement.

En ce qui concerne le Congo, sous la houlette de la première dame du Congo, Antoinette Sassou N’Guesso, la femme Congolaise, a déjà démontré sa participation active, comme l’indique l’Acte Constitutif de l’UNESCO qui stipule, « les guerres prennent naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. »

Ainsi, la Femme est invitée à se lever pour se positionner en force pour la paix dans son foyer, son village, son pays, son continent et dans le monde.

Signalons que la conférence internationale des femmes leaders se tiendra à proximité du célèbre lac Tanganyika, l’un des grands lacs d’Afrique, deuxième par la surface après le lac Victoria, le troisième au monde par le volume après la mer Caspienne et le lac Baïkal, le deuxième au monde par la profondeur après le lac Baïkal, et le plus long lac d'eau douce du monde. Il contient 18 % du volume d'eaux douces libre de surface du monde.

Yvette Reine Nzaba

www.000webhost.com